Commission-4-immobilier.com » Assurance » Investir dans le vin : quelles étapes faut-il suivre ?

Investir dans le vin : quelles étapes faut-il suivre ?

Beaucoup souhaitent investir dans le vin pour diversifier leur patrimoine. Il s'agit-là d'une idée qui a ses avantages comme ses inconvénients, ce que nous allons vous présenter via cet article. Si vous souhaitez avoir quelques idées sur la méthode à utiliser, voire sur les tendances actuelles du marché, nous vous recommandons vivement de poursuivre votre lecture !

La meilleure méthode pour investir dans le vin

L'investissement dans le vin est généralement réservé aux connaisseurs. Cela ne signifie pas non plus que vous ne pouvez pas vous lancer si vous êtes un simple amateur ou que vous n'êtes pas un expert ! C'est toutefois un investissement qui se veut direct, et même confidentiel. La première question (ou du moins l'une des premières) que vous devriez vous poser à ce sujet concerne le fait de dénicher le bon vin sur lequel investir. Il est nécessaire pour cela de miser sur deux paramètres principaux :

  • le nom ;
  • le meilleur millésime possible.

Nous citerons par exemple les grands crus, les Bourguignons, ou même les vins de Bordeaux sur lesquels les investisseurs se donnent tant de mal ! Ils sont le plus souvent rassurés par les appellations et le prestige, et ils n'ont franchement pas tort. Toutefois, les prix astronomiques des grands crus peuvent en rebuter plus d'un qui ira profiter de ces autres que nous appelons les « supers seconds » et qui coûtent un peu moins cher (une marge de 60 à 200 euros pour la bouteille). 

meilleure methode investir vin

Là encore, nous sommes plus ou moins sur les mêmes valeurs sûres, comme Bordeaux, le Rhône, ou encore la Bourgogne. Il est important d'attirer votre attention sur le fait qu'investir dans le vin, c'est aussi et en même temps envisager une cave qui sera un placement financier et ainsi l'importance de respecter plusieurs règles élémentaires sur la diversification. 

Comment bien investir dans le vin ?

Si vous cherchez désormais à vous approvisionner, il faudra chercher les primeurs qui vous permettront de réaliser les meilleures affaires. Pour cela, essayez d'acheter une récolte en cours de vinification tout en optant pour une date de livraison ultérieure. Rien ne vous empêche toutefois de vous fournir chez le producteur, voire le caviste, mais cela dépend fortement de votre lieu de résidence. La vente aux enchères est également une option intéressante à prendre en considération puisque le prix des produits est de 20 à 50 % plus bas que les prix classiques. Notez bien qu'en allant vous approvisionner chez des particuliers, vous ne pourrez pas du tout vous assurer que les bouteilles ont été stockées dans les conditions qu'il faut. Pour éviter la contrefaçon, préférez toujours les caisses par rapport aux bouteilles.

Passons désormais à la question de la cave à vin puisque c'est là où le stockage de vos bouteilles se fera. Une bonne cave est nécessaire et impérative. Autrement, votre vin va s'oxyder et l'investissement tombera à l'eau. Votre local devra donc respecter quelques conditions comme le taux d'humidité qui doit être suffisant, mais aussi la variation de la température qui doit être faible. Une association pas forcément facile à réaliser ou à trouver un peu partout.