Commission-4-immobilier.com » Assurance » Téléassistance : une aide aux personnes âgées

Téléassistance : une aide aux personnes âgées

Bien loin derrière l’époque où les personnes âgées devaient se contraindre à partir vivre en maison de retraite ou à faire le choix de rester à la charge de leurs enfants, la technologie actuelle fait désormais des prouesses. 

L’assistance par le biais téléphonique est une invention assez commune qui a permis de donner à la tranche du troisième âge la possibilité d’acquérir une certaine indépendance. Nous allons découvrir aujourd’hui ses spécificités ainsi que les solutions tarifaires disponibles.

Comment accéder à la téléassistance ?

Les services de la téléassistance ne sont pas dispensés directement par l’État, mais plutôt par le biais d’organismes privés. Certaines résidences pour seniors en proposent au sein de leur package de bienvenue. D’autres sociétés se spécialisent dans la téléassistance à domicile avec services supplémentaires à la clé. La tarification de la téléassistance se fait par tranches mensuelles, qui peuvent être payées en une fois annuellement. Les prix varient entre 14 et 30 euros pour un mois de service. Il y a possibilité d’inclure le budget de la téléassistance dans certaines formules d’aide aux personnes âgées. Dans le cadre de la loi sur les services à la personne, tout individu âgé de plus de 65 ans et disposant d’une mobilité réduite ou amenuisée peut faire partie du programme. 

acceder teleassistance

Comme leur nom l’indique, les aides individuelles sont directement en relation avec les conditions personnelles du contractant. Le montant de la remise dépendra donc de la situation physique et financière de la personne. On distingue par ailleurs plusieurs solutions pour alléger les paiements dans le cadre de ladite loi, à l’image de :

  • le crédit d’impôt ;
  • l'Allocation personnalisée d’autonomie ;
  • la prestation de compensation de handicap PCH.

Pour profiter du système de réduction par crédit d’impôt, il faut obligatoirement être client chez une société de téléassistance qui possède l’agrément services à la personne. Selon le degré d’autonomie de la personne, celle-ci peut bénéficier de l’allocation personnalisée d’autonomie pour réduire en partie ou totalement ses frais de téléassistance. Enfin, le PCH s’adresse aux individus vivant dans une situation de handicap majeur ou mineur. Cette aide peut prendre en charge les frais de téléassistance, d’aménagement de l’habitat ou des ressources humaines (kinésithérapeute, médecin, etc.).

Autres alternatives pour faciliter l’accès à la téléassistance 

Il n’est pas nécessaire d’être en manque de mobilité totale pour pouvoir bénéficier d’une aide sur les tarifs de téléassistance. On retrouve d’ailleurs plusieurs autres solutions beaucoup moins exigeantes en termes de critères d’éligibilité. Le recours aux mutuelles est une alternative très commune, il suffit de souscrire à un contrat d’assurance santé et prévoyance. La prise en charge dépendra des garanties choisies, elle peut aller de 25 à 100 % de la somme. 

Il est également possible d’avoir recours à une caisse de retraite pour alléger le poids du budget téléassistance. La prise en charge peut se faire via les caisses comme la CARSAT, la CPAM et la CAF. La somme remboursée dépendra grandement du profil de l’assuré, notamment de sa retraite et des allocations dont il fait objet. Il y a également possibilité de juxtaposer plusieurs solutions pour permettre de cumuler une remise optimale. Les allocations personnalisées d’autonomie peuvent parfaitement être combinées aux programmes de caisses de retraite si besoin en est.